camping-car

Camping-car : comment le financer facilement ?

Un camping-car, c'est le rêve d'une vie ! Mais le budget pour l'acquérir peut être un véritable frein... Les offres de financement sur le marché sont difficilement accessibles à toutes les bourses. Si vous êtes un propriétaire de plus de 60 ans, il existe une alternative intéressante que vous pourriez envisager.

La galère du financement classique

Vous avez trouvé le camping-car qui correspond parfaitement à vos attentes. Problème : le prix est supérieur à ce que vous pouvez raisonnablement dépenser... 

Est-il possible d'obtenir un prêt ?

Plusieurs banques et organismes de crédit permettent de financer l'achat d'un camping-car.

Quelles sont les modalités ?

Un organisme de financement connu propose un prêt d'une durée de 6 ans à un taux de 6%. 

Prenons l'exemple d'un véhicule à 75.000 €. En incluant l'assurance, les mensualités seront d'environ 1.250 € avec cette offre (sans apport).

Deux contraintes vont se présenter :

  • La règle du taux d'endettement à 33% : vos revenus mensuels devront être au minimum de 3.750 € par mois pour obtenir ce financement !
  • Le reste à vivre : même si vous arrivez à obtenir ce prêt grâce à un apport substantiel, ce sera au sacrifice d'une partie importante de votre budget.

Bref, une offre pas très réaliste qui vous contraindra à vous sacrifier pour votre camping-car.

Un autre problème peut s'ajouter à ces contraintes : la difficulté à emprunter quand vous êtes à la retraite. Une étude réalisée par le courtier Vousfinancer démontre que les plus de 60 ans ne représentent que 3% des emprunteurs !

L'exclusion des séniors du crédit est malheureusement une tendance qui s'aggrave depuis la hausse des taux et le resserrement des conditions d'octroi par la banque de France...

Le prêt viager : une alternative intéressante

Quel est le principe ?

C'est un financement qui s'adresse aux propriétaires à partir de 60 ans.

Il repose sur un mécanisme assez simple :

  1. Vous empruntez entre 20 et 50 % de la valeur de votre bien immobilier.
  2. Vous continuez à utiliser votre logement.
  3. Vous ne remboursez aucune échéance de votre vivant.
  4. Le prêt et les intérêts sont soldés à votre décès grâce à la vente de votre bien immobilier.

Des conditions d'emprunt allégées

L'intérêt principal de ce type de prêt est d'éviter les contraintes d'un financement classique :

  • Il n'y a pas de condition de revenu ou d'endettement maximal puisque vous ne remboursez pas d'échéance mensuelle.
  • Il n'y a pas d'assurance emprunteur à souscrire car votre bien est utilisé comme garantie.
  • Vous n'avez pas besoin de justifier la manière dont vous allez dépenser l'argent comme pour un crédit immobilier, auto ou travaux.
  • Il n'y a pas de limite d'âge (plus vous êtes âgé, plus vous pouvez emprunter un montant élevé).

Quels sont les défauts de ce financement ?

  • Beaucoup de zones rurales ne sont pas couvertes par la plupart des organismes prêteurs.
  • Les taux d'intérêt sont plus élevés que pour des emprunts immobiliers classiques.
  • Vos héritiers devront rembourser le prêt à votre décès (en général avec la vente de votre bien immobilier).

Comment savoir si vous êtes éligible ?

Afin de vous simplifier la vie, nous avons synthétisé sous forme de test les critères retenus par les entreprises et banques spécialisées ainsi que la moyenne des montants prêtés.

Vous pouvez découvrir rapidement si vous remplissez les conditions pour un prêt viager et combien vous pourriez à peu près obtenir.

Cliquez sur le bouton en dessous pour débuter le test.

 

New call-to-action

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser